français   [english ]
Lagerfeld Confidentiel - un film de Rodolphe MarconiLagerfeld Confidentiel - un film de Rodolphe Marconi

pro


press

downloads

[ review ]

.Der Standard – 23.01. 2007 – APA :
Rodolphe Marconi (suit) dans « Lagerfeld Confidentiel » avec une rare intimité le créateur légendaire.

Die Tageszeitung, Feb 9, 2007 – Brigitte Werneburg :
une étonnante  performance. (…)une impression convaincante (…) le public voit le styliste de mode sous sa véritable personnalité.

Die Welt – Berliner Morgenpost, Feb 13, 2007 – Johanna Schmeller :
« Lagerfeld (…) surprend par sa sincérité sur l’homosexualité et sa relation avec sa mère

Inrockuptibles, N° 604, O.N. :
retrouver le plaisir du photographe – ce secret,cette complicité partagées entre un photographe et son modèle.

Télérama n° 2981, Mars 3, 2007 / Louis Guichard * Frédéric Strauss :
La spontanéité des réalisateurs s’exprimait et ravivait la flamme (…) Rodolphe Marconi (signe) un facétieux documentaire people sur une légende vivante de la mode

Le Film Français - 3 octobre 2007 - Anthony Bobeau :
"un des évenements les plus courus du festival de Berlin" "Drôle, fascinant (...) un naturel confondant"

Zoo Magazine – 2007, N°14 – Rebecca Voight :
un regard intime et incomparable sur la vie privée du couturier
(…) un grand tour de force du réalisateur, si on considère que la vie de Lagerfeld est le sujet le plus exploré dans l’histoire de la mode.

Die Tageszeitung, Feb 9, 2007 – Brigitte Werneburg :
Lagerfeld Confidentiel montre un caractère fascinant car paradoxal: L’interprète de soi-même constamment disponible, qui reste fondamentalement détaché de toutes les attentions dont il fait l’égard.

Dazed and Confused :
« DELICIOUS »

The Telegraph :
« IRRESISTIBLE »

Le Point 1829, 4 octobre 2007 - Violaine de Montclos :
"Un documentaire scintillant"
"aucune censure du couturier au montage"

LIBERATION 10 octobre 2007 Olivier Wicker
"On se sait pas si on est à Los Angeles, à Monaco, à Paris, à Pékin. On avance (...) au rythme effréné de Karl Lagerfeld (...) très bon client en interview"

TELERAMA N° 3013 13 octobre 2007 Louis Guichard
"Le long travail d'infiltration est preceptible à l'écran. Deux ans à suivre partout l'homme orchestre aux lunettes noires."

Première - Didier Roth-Bettoni - 13 octobre 2007
" D'un point de vue documentaire, la limite du film de Rodolphe Marconi est de ne pas réussir à aller plus loin à la rencontre de son modèle. C'est aussi, paradoxalement, sa qualité cinématographique première."

New York Times - ERIC WILSON - October 25, 2007
"The film gives an authentic feeling of the designer in the moment and the expansiveness of operations that surround him."